Chômage ou Retraite ?

Chômage ou retraite ? Beaucoup se posent la question. Quel est le plus intéressant ? Ai-je encore droit à la retraite ? Tout est fonction du montant de vos futures retraites et du montant perçu au chômage. Quant aux règles liées au chômage après 61 ans, l'UNEDIC prend en compte la réforme des retraites dont voici les grandes lignes (source UNEDIC) :
Certaines règles prennent en compte les évolutions liées à la réforme des retraites de 2013, en opérant des changements pour les salariés de plus de 61 ans. Cette adaptation vise à contribuer aussi à la maîtrise financière de l’Assurance chômage.

La prise en compte de la réforme des retraites

La nouvelle convention d’Assurance chômage tient compte de la réforme des retraites, avec notamment :

- l’allongement de la durée de l’assurance pour percevoir une retraite à taux plein,

- l’âge légal de départ à la retraite maintenu à 62 ans,

- l’âge requis pour liquider sa retraite à taux plein même sans avoir validé une carrière complète, porté de 65 à 67 ans.

Deux mesures découlent directement de cette réforme. Une troisième a été adoptée dans un souci d’équité et de partage de l’effort.

- L’âge de maintien des allocations jusqu’à la retraite à taux plein

Pour les générations nées à compter de 1955, l’âge auquel les seniors peuvent continuer de percevoir leurs allocations jusqu’à bénéficier d’une retraite à taux plein passe de 61 à 62 ans.

A noter : cet âge est de 61 ans et 2 mois pour la génération née en 1953, et de 61 ans et 7 mois pour celle née en 1954.

- L’âge de fin de versement des allocations chômage

L’âge de fin de versement des allocations chômage est repoussé de 65 à 67 ans pour les générations nées à compter de 1955, dans la logique de la réforme des retraites portant de 65 à 67 ans l’âge requis pour liquider sa retraite à taux plein.

A noter : l’âge de fin de versement est de 66 ans et 2 mois pour la génération née en 1953, et de 66 ans et 7 mois pour celle née en 1954.

- Contributions à l’Assurance chômage

Les salariés, quel que soit leur âge, et leurs employeurs contribueront désormais à l’Assurance chômage aux mêmes conditions que les autres salariés, soit à un taux global de contributions de 6,4% (4% à la charge de l’employeur, 2,4% à la charge du salarié).
La limite d’âge de 65 ans qui existait auparavant est supprimée.

Des mesures applicables à partir du 1er juillet 2014

Dernières publications